mardi 23 décembre 2014

Fermeture de la permanence parlementaire de Yannick Favennec

La permanence de votre député et conseiller régional, Yannick Favennec, ferme ses portes pour les fêtes de fin d'année.
Le bureau rouvrira le lundi 5 janvier dès 9h30.


Yannick Favennec et son équipe 
vous souhaitent d'agréables fêtes de fin d'année et une très bonne année 2015.


vendredi 19 décembre 2014

Projet de loi de finances 2015 : Yannick FAVENNEC vote contre

Yannick FAVENNEC est intervenu en séance publique ce jeudi 18 décembre, comme porte-parole du groupe UDI, dans la dernière lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi de finances pour 2015.

Le député mayennais a rappelé que "tous les indicateurs sont au rouge : la dette explose, la croissance est nulle, les déficits dérapent, les dépenses publiques, tout comme les prélèvements obligatoires, n’ont jamais été aussi élevés et 1 000 chômeurs de plus par jour sont à mettre à votre actif depuis votre arrivée au pouvoir".

" ... La France placée sous surveillance renforcée par la commission européenne, est à présent  considérée comme le mauvais élève de la zone euro  a indiqué l’élu.

" ...Au-delà des exigences de Bruxelles, des réformes courageuses, profondes, doivent être mises en œuvre pour préparer l’avenir de notre pays pour lutter contre la dette et les déficits, et pour favoriser le retour de la croissance. Sans ces réformes structurelles, il sera impossible de réaliser les 50 milliards d’économies sur les dépenses publiques dont dépendent pourtant notre souveraineté budgétaire et la survie de notre modèle social" a martelé Yannick FAVENNEC qui a voté contre ce projet de loi de finances.

Projet de loi de finances pour 2015
 (lecture définitive)

Vidéo de l'intervention de Yannick Favennec 
 
 
 

jeudi 18 décembre 2014

Droit d’asile : pour Yannick FAVENNEC la réforme manque de mesures concrètes.

Yannick FAVENNEC s’est abstenu sur le projet de loi relatif au droit d’asile. 

Pour le député "le droit d’asile n’est pas le droit des étrangers, mais chacun est conscient des défauts qui nuisent à l’efficacité du droit d’asile. Sous l’effet d’une demande en forte augmentation, notre dispositif d’accueil traverse une crise caractérisée par un allongement inquiétant des délais et des coûts budgétaires croissants ".

"La nécessité d’une réforme n’est donc plus à démontrer " poursuit Yannick FAVENNEC qui attendait de cette réforme "qu’elle redonne son sens au droit d’asile, qu’elle mette fin aussi aux instrumentalisations et aux dérives dont il fait l’objet".

"Mais ce texte s’avère inefficace, notamment, parce qu’il manque de mesures concrètes telles que l’instauration d’un lieu unique d’accueil des demandeurs d’asile, la création d’un système d’information rassemblant toutes les informations utiles au suivi des demandeurs d’asile, la réduction de certains délais ou encore la professionnalisation de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA)" conclut le député UDI.

mercredi 17 décembre 2014

Dernière lecture de la réforme territoriale : Yannick FAVENNEC vote contre.

Yannick FAVENNEC a voté contre le projet de loi relatif à la délimitation des régions qui vient d’être discuté en dernière lecture à l’Assemblée nationale.

Pour le député mayennais "cette réforme nécessaire n’aurait été utile qu’à plusieurs conditions : être générale et concerner l’État tout autant que les collectivités territoriales, permettre une meilleure efficacité de l’action publique à moindre coût, mettre fin à l’enchevêtrement des structures existantes en les simplifiant afin d’être lisibles pour nos concitoyens, et tenir compte des spécificités territoriales en permettant des réponses diversifiées". 

"En l’absence de visibilité suffisante sur les compétences, sur la réforme de l’État et sur les ressources financières, pivots d’une réforme territoriale réussie, les débats n’ont pas fait émerger une réforme réellement ambitieuse " indique Yannick FAVENNEC. 

"Cest pourquoi, à lissue de cette lecture définitive, il était difficile de soutenir une réforme qui ne semble pas en mesure de lutter contre lérosion de la démocratie locale, de freiner les dépenses publiques inutiles et de faire des territoires les moteurs de la croissance de demain" conclut lélu UDI.

mardi 16 décembre 2014

Dernières Sainte Barbe pour Yannick Favennec

C’est par les centres de secours d’Ernée et d’Andouillé que Yannick Favennec a achevé, ce week-end, les différentes célébrations de le Sainte Barbe de sa circonscription. 

Yannick Favennec participe à la cérémonie de la Sainte Barbe du centre de secours d'Ernée (samedi 13 décembre)


Yannick Favennec aux côtés des sapeurs-pompiers du centre de secours d'Andouillé (samedi 13 décembre)

Le député mayennais a aussi participé à l’inauguration des aménagements du bourg de Chailland, à une réunion de travail avec des chefs d’entreprises organisée par le Club d’entreprises de Haute Mayenne au sein de l’entreprise Douillet à Le Horps, à la réunion du bureau politique de la Fédération UDI de la Mayenne à Laval, avant d’aller applaudir la troupe de théâtre amateur "Sainte Agnès" de Javron-les-Chapelles qui interprétait "Y’a pas de mâle à ça !".

lundi 15 décembre 2014

Conseil régional : Yannick FAVENNEC élu à la commission permanente.



Le député et conseiller régional UDI, Yannick FAVENNEC vient d’être élu à la commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire

Il remplace ainsi Elisabeth Doineau qui, pour des raisons de cumul des mandats, avait dû quitter le Conseil régional après son élection au Sénat. 

"Être membre de la commission permanente est une place stratégique pour mieux défendre encore les dossiers de la Mayenne à la Région" indique Yannick FAVENNEC, qui précise "qu’il siégera en ayant le souci de rester en lien constant avec Samia Soultani Vigneron (qui ne siège pas à la commission permanente), afin de développer une véritable synergie de l’opposition au service des Mayennaises et des Mayennais".

Yannick Favennec participe aux soirées des comités des fêtes de Lesbois et Carelles

Le député mayennais a pris plaisir à participer aux soirées des comités des fêtes des communes de Lesbois avec son traditionnel "pot au feu" et de Carelles organisée à Montaudin.


Yannick Favennec en compagnie de Jean-Claude Giraud, conseiller général de Gorron, Jean Renard, maire de Carelles et Samia Soultani-Vigneron, adjointe au maire de Laval, à la soirée du comité des fêtes de Carelles.

Pour Yannick Favennec, "ces manifestations sont des moments de convivialité qui viennent compléter les fêtes communales qui se tiennent au printemps et à l’été, qui permettent ainsi aux comités des fêtes de rassembler celles et ceux qui les soutiennent".

samedi 13 décembre 2014

Yannick Favennec entame la tournée des assemblées générales de donneurs de sang.

C’est un rituel annuel auquel le député mayennais se soumet très volontiers, celui des assemblées générales des associations de don du sang bénévole de sa circonscription.

Il a déjà participé, en cette fin d’année, aux assemblées des donneurs de Laval et de ses environs et celle du Bocage mayennais, à Montaudin.

Yannick Favennec participe à l'assemblée générale de l'association des donneurs de sang bénévoles du Bocage Mayennais à Montaudin - Samedi 5 décembre.

Une occasion pour Yannick Favennec de réaffirmer son attachement à l’éthique du don de sang (anonymat, volontariat et gratuité du don) qu’il défend à l’Assemblée nationale et de féliciter les bénévoles des associations "sans lesquels rien ne serait possible et qui contribuent à la santé de nos concitoyens".

jeudi 11 décembre 2014

Détecteurs de fumée : Yannick Favennec souhaite une campagne de sensibilisation auprès des Français

Le député mayennais, Yannick FAVENNEC, vient de déposer une question écrite afin d’alerter la ministre du logement sur l’application de la loi de 2010 qui stipule que "tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée au plus tard en mars 2015".


"Or, à six mois de cette échéance, on est loin d’avoir atteint cet objectif puisque seuls 10 à 15 % des 30 millions de logements sont aujourd’hui équipés en France" stipule l’élu UDI.

"Cette situation inquiétante s’explique, en partie, par l’absence d’une campagne de sensibilisation et de communication forte destinée à sensibiliser et informer nos concitoyens. De plus,  il y a un risque de pénurie d’appareils si tout le monde se précipite pour en acheter au tout dernier moment" indique le député.

C’est pourquoi, il a demandé à la ministre "de réagir rapidement pour rappeler à nos concitoyens cette obligation de prévention pour lutter contre les conséquences souvent désastreuses des incendies domestiques".

mercredi 10 décembre 2014

Forêts : Yannick Favennec inquiet pour l'avenir de la propriété forestière

Yannick Favennec vient d’interpeller le ministre de l’agriculture sur les conséquences d’une diminution de la dotation de l’Etat au Centre national de la propriété forestière (CNPF).



« Alors que la forêt privée occupe 20% du territoire français, cette baisse de crédits risque de compromettre l'équilibre économique du CNPF et de mettre en péril certaines de ses activités, qui joue un rôle très important auprès des propriétaires de forêts, des entreprises de la filière bois et des collectivités locales», indique l’élu mayennais.



«Les agents du Centre régional de la propriété forestière soutiennent une mobilisation raisonnée du bois, écomatériau et source d'énergie naturellement renouvelable. En formant et en informant les propriétaires forestiers aux techniques de sylviculture, ils préparent également pour l'avenir, la ressource en bois dont la France a besoin pour assurer le développement d'une économie faiblement carbonée » conclut Yannick Favennec.

mardi 9 décembre 2014

Yannick Favennec parcourt sa circonscription pour célébrer la Sainte Barbe

C’est un rituel annuel auquel le député mayennais est très attaché, celui de la célébration de la Sainte Barbe, patronne des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires.

C’est ainsi qu’il se rend de centres de secours en centres de secours dans sa circonscription pour rendre hommage à "ces femmes et à ces hommes qui sont les garants du secours à la personne dans nos territoires et, en particulier, dans nos territoires ruraux".

Yannick Favennec rend hommage aux sapeurs-pompiers de Landivy, aux côtés du maire et conseiller général, Jean-Pierre Dupuis et du chef de centre, Philippe Ferrand.


L’occasion aussi pour Yannick Favennec de rappeler "la nécessité dans la réforme territoriale de préserver l’organisation départementale de nos centres d’incendie et de secours, gage de proximité et d’efficacité pour nos concitoyens".

L’élu rappelle aussi les termes de la proposition de loi qu’il vient de déposer sur le bureau de l’Assemblée nationale et qui vise "à protéger le volontariat en incitant les entreprises à recruter des sapeurs-pompiers volontaires parmi leurs salariés, notamment en les faisant bénéficier d’une réduction sur leur prime d’assurance". 

"Avoir des sapeurs- pompiers volontaires parmi ses salariés est un atout et une plus-value pour l’entreprise, mais aussi pour la compagnie qui assure cette entreprise " insiste Yannick Favennec.

Yannick Favennec adresse ses félicitations à un sapeur-pompier volontaire du centre de secours et d'incendie de Lassay-les-Châteaux.

Enfin, le député met aussi en avant le rôle de prévention que doivent aussi jouer les pompiers "dans l’information et la sensibilisation de nos concitoyens de l'obligation qu’ils auront dans trois mois, le 15 mars 2015, d’équiper leur foyer de détecteurs d’incendie".

Yannick FAVENNEC a ainsi participé aux cérémonies de la Sainte Barbe des centres de secours de Saint-Denis-de-Gastines, Gorron, Pontmain, Mayenne, Landivy et  Lassay-les-Châteaux. Il assistera également à celles d'Ernée et d'Andouillé.

lundi 8 décembre 2014

Yannick Favennec nommé vice-président de l’UDI

Le nouveau président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, vient de rendre publique une première série de nominations au sein de l’état-major de la formation politique du centre droit.

Le député mayennais figure dans cette liste où il prend les fonctions de vice-président chargé de la ruralité.

Pour Yannick Favennec : "Cette nomination est la reconnaissance de mon investissement au plan national sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur et qui concerne aussi, bien sûr, la Mayenne". 

"Je suis honoré de cette confiance et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour travailler au service de nos concitoyens et de mes convictions avec le souci permanent de l’unité de ma famille politique et des valeurs qu’elle véhicule".

vendredi 5 décembre 2014

RN12 et déviation de Mayenne : des dossiers qui avancent bien, par Yannick Favennec

Septembre 2008, le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau est venu, à l'invitation de Yannick Favennec, inaugurer la première tranche de la déviation de Moulay-Mayenne. A cette occasion, il a annoncé le lancement d'une étude de sécurisation et de modernisation de la nationale 12.

Depuis que j’ai l’honneur d’être député de notre 3ème circonscription, j’ai toujours accordé une importance toute particulière au désenclavement de notre territoire.

L’attractivité, le développement économique de la Mayenne, mais aussi la sécurité de nos concitoyens, reposent en grande partie sur la qualité de notre réseau routier.

C’est pourquoi, depuis 2002, je m’investis, tant à l’Assemblée nationale qu’au conseil régional des Pays-de-la-Loire, pour l’amélioration, la modernisation et la sécurisation de nos routes, notamment des routes nationales.

A cet effet, j’ai multiplié les interventions auprès des différents ministres de l’Équipement et des Transports qui se sont succédé depuis ma première élection à l’Assemblée nationale : de Gilles de Robien à Alain Vidalies, en passant par Dominique Bussereau, Thierry Mariani et Frédéric Cuvillier.

Auprès de chacun d’eux, j’ai plaidé sans discontinuer en faveur de deux dossiers majeurs pour notre secteur, nécessitant un engagement financier important de l’État : la réalisation du contournement de Moulay - Mayenne et la modernisation de la route nationale 12 avec en priorité la déviation d’Ernée.

Aujourd'hui, la deuxième tranche du contournement de Moulay - Mayenne est en passe d’être terminée, puisque sa mise en service aura lieu dans exactement un an, en décembre 2015.

En ce qui concerne la 3ème tranche et la nationale 12 (contournement d’Ernée), j’ai le plaisir de vous  annoncer que ces deux projets ont été inscrits au Contrat de plan État/région (CPER) 2015-2020 pour un montant global de 22,45 millions d’euros.

Il s’agit, d’ailleurs, des deux seuls projets routiers mayennais retenus dans le prochain CPER.

Cette inscription est capitale,  car elle déclenche aussi automatiquement la prise en compte de ces deux projets dans le cadre du prochain PDMI (Plan de développement et de modernisation des itinéraires) 2015 - 2020, c’est à dire dans le programme d’investissements de l’Etat pour les routes au cours des cinq prochaines années.

Ainsi, après avoir gagné la bataille du maintien de la 12 en route nationale, il y a quelques années, c’est une nouvelle victoire que nous remportons aujourd’hui. Mais nous devrons, bien sûr, rester très vigilants et suivre maintenant très attentivement  la mise en œuvre concrète de ces aménagements routiers.

Je suis très heureux de ce résultat et de la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux politiques et économiques qui, à mes côtés, se sont également beaucoup investis pour y parvenir, ainsi que l’association « Alençon-Mayenne-Dol-Fougères ». Je veux, aussi, souligner l’excellente collaboration qui a régné tout au long de l’évolution de ces  deux dossiers routiers avec l’ensemble des élus locaux concernés,  en particulier le maire de Mayenne et le maire d’Ernée.

Même si notre combat pour la qualité de nos routes est loin d’être terminé, je reste fortement déterminé à continuer de travailler d’arrache pied sur ce que je considère comme un sujet d’avenir pour la Mayenne et, en particulier, pour le Nord Mayenne.

                                                                                     
                                                             Yannick FAVENNEC

mercredi 3 décembre 2014

Pourquoi j'ai voté la résolution sur la Palestine, par Yannick Favennec

Ce mardi 02 décembre, les députés se sont prononcés sur une proposition de résolution invitant le gouvernement français et le chef de la diplomatie française, le président de la République, à reconnaître l’Etat de Palestine.

La portée symbolique de ce texte, puisqu’il n’est en rien contraignant - le président de la République étant le seul à pouvoir faire reconnaître un Etat par la France - m’a poussé à voter en sa faveur, dans une démarche non partisane.

L’objectif de ce texte est de proposer au chef de la diplomatie de considérer l’opportunité d’une reconnaissance de l’Etat palestinien.

J’estime qu’une telle reconnaissance permettrait de rétablir un certain équilibre entre Israël et la Palestine, deux parties qui s’opposent avant tout au détriment des deux peuples et à la faveur des extrémismes, de quelque bord soient-ils.

Du point de vue du droit, tous les peuples peuvent prétendre à la reconnaissancetous les peuples sont autorisés à constituer un Etat. Cependant, un tel vote ne saurait être lu comme une prise de position pour un des deux « camps ».

Ne faisons pas d’amalgames : ce vote en faveur de cette résolution vise à faire avancer la paix collective et certainement pas à prendre fait et cause pour le Hamas, que nous condamnons, ou contre le peuple israélien.

Cette démarche vise, certes à ouvrir la perspective de nouveaux droits aux palestiniens, mais surtout elle charge de devoirs ceux qui de chaque côté instrumentalisent la haine à des fins violentes.

Je crois que la France devrait s’inspirer de la position médiane de l’Egypte, seul pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël et qui combat durement les extrémistes et le terrorisme et reconnait en parallèle l’autorité palestinienne tout en combattant le Hamas.

S’abstenir ou ne pas prendre part au vote n’aurait pas été courageux. Voter contre cette résolution aurait été un blanc-seing accordé au prolongement d’un statu quo qui, malgré de successives conférences pour la paix, n’a su stabiliser la région.

Attendre la paix n’appelle jamais la paix : toute action permettant, même à notre modeste niveau, de faire bouger les lignes, doit être saisie.

Il est de la responsabilité des députés français, même si la diplomatie n’entre pas dans le cadre de leurs attributions, de contribuer à faire cesser les souffrances de part et d’autre.

C’est, en définitive, dans le respect de la position équilibrée historique de la France, établie en son temps par le Général de Gaulle, mais avec la volonté de mettre fin à une situation enlisée que mon vote a été motivé.


Enfin, c’est au nom de la paix que je souhaite rappeler que les violences ne bénéficient jamais à l’Humanité que ce soit individuellement ou collectivement.

Yannick Favennec.

Don de sang : Yannick Favennec inquiet sur l’avenir de l’éthique

Yannick Favennec a interrogé mardi 2 décembre, en séance publique, la ministre de la Santé « sur l’avenir des principes éthiques du don du sang anonyme et gratuit en France qui sont les seuls gages de l’autosuffisance et de la sécurité sanitaire optimum tant pour le donneur que pour le receveur ».

« En effet, un article du projet de loi de financement de la sécurité sociale va conduire au classement en médicament d’un produit considéré jusqu’à aujourd’hui comme un produit sanguin labile (plasma SD). Or les associations de donneurs de sang bénévoles craignent que les dispositions de cet article permettent d’ouvrir à la concurrence le marché des produits sanguins », indique l’élu mayennais.

Pour Yannick Favennec, « cela porterait atteinte également au principe, instauré après l’affaire du sang contaminé, qui consiste à bien séparer le collecteur, du fractionneur ».

Dans sa réponse le gouvernement a tenu à rassurer le député mayennais ainsi que les associations de donneurs de sang. Il a indiqué qu’un label éthique verrait le jour dans le courant de l’année 2015 et que « l’autorisation de mise sur le marché du plasma SD devra être conforme aux principes éthiques français : gratuité du don, anonymat, don volontaire, majorité du donneur. »
 Vidéo de  l'intervention de Yannick Favennec, ci-dessous.
 

 

mardi 2 décembre 2014

Téléphonie mobile : Yannick Favennec veut mobiliser les opérateurs.

Yannick Favennec avec le maire de Montjean, Louis Véron,
lors d'un forum débat sur la téléphonie mobile en milieu rural.
Yannick Favennec vient de cosigner une proposition de loi de son collègue UMP Guillaume Larrivé qui vise à "mobiliser les opérateurs de communications électroniques et les collectivités territoriales pour organiser l'accès au téléphone portable et à internet dans les territoires ruraux".

Pour le député mayennais, "il n’est pas acceptable que des millions de Français, habitant ou travaillant dans les territoires ruraux, soient encore privés d’un accès effectif à la téléphonie mobile et à internet. Il y a urgence à mieux organiser et à accélérer la couverture territoriale des réseaux".

"A cette fin, cette proposition de loi suggère de créer, pendant 10 ans, une contribution prélevée sur le chiffre d’affaires des opérateurs de communications électroniques, à hauteur de 1%, susceptible de générer 600 millions d’euros de recettes par an. 

Cette contribution serait affectée au fonds d’accès des territoires à la téléphone mobile et à internet, qui permet de subventionner les collectivités locales ou les syndicats mixtes, qui sont maîtres d’ouvrages des travaux de réalisation des infrastructures et réseaux prévus par les schémas directeurs territoriaux d'aménagement numérique", explique Yannick Favennec.

lundi 1 décembre 2014

La Route Nationale 12 inscrite au Contrat de Plan État Région (CPER) : Yannick Favennec satisfait mais vigilant.


Yannick Favennec exprime sa satisfaction suite à linscription de la RN 12 au futur Contrat de Plan État Région (CPER) 2015/2020. "Il sagit dun grand pas en avant qui souligne la prise en compte par lÉtat et la Région des Pays de la Loire de la nécessité de moderniser et de sécuriser la RN 12 dans sa traversée du Nord Mayenne avec, en priorité, la réalisation du contournement dErnée".

"Ce résultat, dont je me réjouis pour le désenclavement et lattractivité de notre territoire est  le fruit  de la mobilisation et du combat mené, depuis plusieurs années, par tous les acteurs locaux quils soient politiques et économiques. Nous resterons cependant très vigilants sur le suivi et la mise en œuvre de cette inscription au CPER. 

Par ailleurs, Yannick Favennec "se félicite également de l’inscription dans ce CPER de l’achèvement de la déviation de Moulay - Mayenne, notamment de la 3ème tranche, mais regrette qu’aucun crédit n’ait été prévu pour les études relatives au Sud de la RN 162 ".